L’hiver tout cabossé s’emmitoufle le cou

Il a un peu neigé sur la Vallée aux Loups

Les oiseaux se sont tus


 
Le bois qu’on a coupé s’empile près du houx

La porte est refermée sur la grange aux hiboux

Les oiseaux se sont tus

 
Près de l’étang gelé on a trouvé Ginou

Son cœur exténué n’attendait plus Marcou

Les oiseaux se sont tus


L’hiver pourra passer sur la Vallée aux Loups

Ginou est enterrée cimetière de l’Encloux

Les oiseaux se sont tus


Quand l’hiver épuisé se perdra dans le flou

On aura oublié et Ginou et Marcou

…Adieu ! ils ont vécu !

LORRAINE


Hiver