fleurs__Sabrina_Jolie fleur fanée trouvée sur le chemin, de quel bouquet as-tu glissé?  Une histoire est enclose en tes pétales morts. Peut-être ornais-tu les cheveux d’une fille brune, avec elle, combien de valses as-tu dansées en cette nuit de printemps ? Tu mourus sur un mot d’amour et tu ne sauras pas combien d’autres serments entendit la coquette.

Ou bien, cueillie en ton jardin par la naïve main d’un enfant parmi une brassée de marguerites, tu n’arrivas jamais dans les bras maternels à qui il le destinait. Echappée au lien, la route te reçut et ta petite vie s’éteignit dans le soleil de midi, tandis que les oiseaux ramageaient dans les arbres et qu’un papillon de son aile t’effleurait une ultime fois.

Personne ne te regrette. Tu fus l’éphémère bonheur d’une femme ou d’un enfant ; à moi qui t’ait trouvée, petite fleur inconnue, tu apportes cette fragile réflexion et la trace délicate d’une nostalgie.

LORRAINE