vent rafale

 

Le vent a mis son jupon bleu

Et dans le ciel il caracole

Il va son chemin hasardeux

Et dirige la farandole

 

La farandole des saisons

Capricieuse et pourtant la même

Qui voit surgir de doux bourgeons

Et mourir les lourds chrysanthèmes

 

Le vent mugit dans les clochers

Sur les toits esquisse une danse

Tambourine dans les vergers

Et quelquefois part en vacances

 

Il se coiffe alors d’un chapeau

S’envole l’allure légère

Effleure à peine les rideaux

Comme une brise printanière

 

Il virevolte dans les prés

Gambade autour des demoiselles

Leur jolie robe diaprée

Semble soudain avoir des ailes

 

Puis l’hiver l’habille de gel

Ses mains et son nez sont de glace

Rentrez chez vous, prenez du miel

Le Grand Hiver est dans la place !

 

LORRAINE