Si les fleurs se parlaient on entendrait peut-être

Le chuchotement doux des belles tubéreuses

Et le long des sentiers ou des chemins champêtres

Le murmure discret d’ancolies amoureuses

 

Le papillon ému comprendrait leur langage

Heureux de recevoir juste avant son envol

Deux mots à déposer dans le prochain village

A la rose incarnat dessous le parasol

 

Si les fleurs se parlaient la tulipe et le lys

La pensée, le muguet, le flox et la jonquille

Le camélia hautain , le narcisse et l’iris

Se confieraient parfois comme on parle entre filles

 

Souvent après la pluie leurs soyeuses corolles

S’ouvrent comme un sourire au délicat printemps

Il leur conte fleurette choisissant ses paroles

Qui bercent de bonheur lilas et fleurs des champs

 

Mais rien n’est plus subtil qu’un sourire de fleurs

Il déborde d’espoir, d’amitié et de grâce

Mais nous ne saurons pas si les pétales pleurent

Quand le vent turbulent les  gifle ou les écrase…

 

LORRAINE   2roses roses

 

été au jardin