samedi 28 juin 2014

VACANCES

     Vous êtes très nombreux à prendre la clef des champs dès la fin de la semaine et je vous souhaite de très bonnes vacances. Je ne pars pas; mais je vais m'octroyer quelques jours à vivre selon mon bon plaisir. Flâner, lire, ranger quelque tiroir, regarder quelques films, rencontrer une amie, admirer mes pétunias et ma verveine, mon rosier rose, mes géraniums fuschia, leur dire un mot en passant, et écouter ce qu'ils ont à me dire.        Epousseter mon coeur, en quelque sorte, ne... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:00 - Commentaires [33] - Permalien [#]

jeudi 26 juin 2014

BEAU!

      La consigne nous donnait cette phrase comme introduction: """Comme c'est beau ce que l'on peut voir comme ça à travers le sable, à travers le verre, à travers les carreaux". A nous de continuer le texte sur le même thème. XXX       "Comme c'est beau ce que l'on peut voir comme ça à travers le sable, à travers le verre, à travers les carreaux"! Ce que l’on peut voir à travers ses mains jointes sur le visage quand on prie vraiment ; ou, tout simplement, couchée dans l’herbe,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:41 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
mercredi 25 juin 2014

HISTOIRE D'EAU

    Furtive course d’eau Pont de bois chancelant       Ruisseau   Silence en mouvement Murmure de l’été      Fontaine   Grottes éclaboussées Vrombissement mouillé      Cascade   Cristal dans le soleil Retombée d’arc-en-ciel      Jet d’eau           LORRAINE    
Posté par incarnat à 10:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 23 juin 2014

ETE

              Les pétunias balancent leurs corolles dans la brise du jardin. Leur  murmure de soie  effleure le silence.  Une abeille butine.              Quelle heure est-il à l’horloge du temps qui passe ?             Une heure constellée d’infini  qui gomme les chagrins de paille et habille d’alliances subtiles la mésange familière,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 20 juin 2014

SE RECONNAITRE

            L’image à l'Atelier d'Ecriture représentait un loup et un minuscule petit garçon nez-à-nez. Il fallait écrire quinze lignes à notre gré, inspirés par cette illustration! XXX               Oui, je t’aime. Tu es doux malgré ton apparente rudesse. Tes yeux flamboient, ton nez contre le mien se pose, délicat, circonspect, flairant qui je suis, me reconnaissant peut-être? Nous sommes de la même race, même si... [Lire la suite]
mercredi 18 juin 2014

40 ans de mariage...

  Il y a quarante ans, nous mariions notre fille. Elle et son mari viennent de fêter cet anniversaire. J'ai besoin de son bras pour avancer dans la prairie. Autrefois, c'est moi qui l'aidais à marcher... Comme le passé est présent tout à coup! A quel moment se rend-on compte que la vie avance à grands pas? A quel moment la fillette devient-elle une jeune femme, une jeune maman, une maman d'adolescents et soudain, une maman d'adultes ayant chacun pris leur chemin? A quel moment suis-je devenue une très vieille dame?...   ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 17 juin 2014

TON SILENCE

              Comme exercice d’échauffement à l'Atelier d'Ecriture, nous devions écrire un texte court, inspiré par un extrait de « Fragiles »,  un livre alliant des propos de Philippe Delerm et des illustrations de sa femme. Nous pouvions, à notre gré, choisir une phrase ou plusieurs mots.  J’ai utilisé : « Le vent froid du silence ».  TON SILENCE             Le vent froid de... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 13:46 - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 16 juin 2014

CITATION

  A méditer en ce temps de vacances...       « Voyager n’est pas guérir son âme »   (Sénèque)  
Posté par incarnat à 10:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
dimanche 15 juin 2014

FRISSONS

(Sous le titre "Frissons" il nous était demandé d'écrire en rimes ou en prose un texte aimablement gaillard. Jai fait mon possible.) XXX   FRISSONS   Elle a connu le grand frisson Dans les bras du valet de chambre C’était un très joli garçon Fier de la vigueur de ses membres   Elle n’en a rien dit à Léon Marquis de la Fourche Tremblante Qui lui préférait l’orphéon Et s’en allait de par la lande   Il avait un petit frisson De joie quand une sarabande Dévalait le long du vallon Musique en tête et... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:09 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 12 juin 2014

LES PAPILLONS

   (Pour accompagner la danse des papillons, voici ce beau poème d'Edmond Rostand)         Blancs, bleus, gris, noirs prompts, gais, fous, lestes. Et titubants, et fanfarons, Les papillons, ces fleurs célestes Battent l'air de leurs ailerons.    Il déjeunent de primevères, Font la dînette sur les lys Et vont boire des petits verres D'azur dans les volubilis.   Puis, pour leurs siestes paresseuses,  
Quelques tulipes, à l'écart, Ouvrent leurs corolles... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:18 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,