mercredi 31 août 2016

LA NUIT...

  Je suis sortie de la maison sans avoir peur J’ai retrouvé la nuit et ses appels trompeurs Personne n’attendait ma visite d’errance L’ombre cachait mes pas, j’allais dans le silence          La nuit est une amie   Le banc d’été bordait la pelouse dormante Je t’ai attendu là, apaisée et confiante Sachant que tu viendrais par l’allée aux cyprès T’asseoir à mes côtés et que tu sourirais            La nuit est une amie   ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 22:49 - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 26 août 2016

LA "GOUTTE DE LAIT"

PREAMBULE                Le mouvement hygiéniste à la fin du XIXè siècle entraina  des initiatives sanitaires de première urgence, dont on n’avait pas tout à fait conscience jusque-là. C’est ainsi qu’en 1894 le docteur français Léon Dufour fonda à Fécamp  la première «Goutte de lait », une institution qui allait se répandre dans le monde entier, de l’Allemagne à l’Urugay, en passant par Bruxelles, Athènes, Cracovie, Alger, Buenos-Aires, Montréal, New-York,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:07 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 24 août 2016

FIN DE PAUSE

                   J'ai écouté votre amitié, elle murmurait "repose-toi", elle est restée présente en ces jours sans but précis, si nécessaires quelquefois pour réintégrer son équilibre intérieur, oublier les horaires, accepter le farniente.       Vivre sans projet pendant quelques jours permet peu à peu de réentendre  la petite voix qui chantonne. Et même si elle est encore bien faible, elle renaît et me pousse avant tout à vous... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:42 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 15 août 2016

PETITE PAUSE

  Je vais me reposer quelques jours, je suis très fatiguée. Mais je reviendrai bientôt. Je vous embasse LORRAINE
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
samedi 13 août 2016

VISITE DE JEUNESSE

         Un jour où il pleuvait doucement, j’ai été me promener dans un grand jardin inconnu. J’écoutais le bruit léger des gouttes sur les feuilles du saule et je m’assis un peu contre la vasque où deux poissons rouges s’étiraient entre les pierrailles. La pluie tombait sur mes bras nus, sur mes joues et mes cheveux. J’avais laissé mon parapluie encombrant sous le porche et je traversai une petite pelouse pour sentir sur mes pieds libres dans leurs sandales la douceur de l’herbe. ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
mercredi 10 août 2016

L'AMOUR

  Si je ne t’avais pas rencontré en chemin,   Si nous étions passés sans nous voir l’un et l‘autre Aurai-je pu aimer ? Aurais-tu pris la main D’un femme inconnue ? Cet amour qui est nôtre Qui donc l’aurait vécu ?   Si nous n’avions pas eu tous les deux la surprise De tes yeux qui croisaient mon regard interdit Si nous n’avions compris sans la moindre méprise Que l’amour irradie et vient comme un bandit Qu’aurions-nous donc vécu ?   Si nous n’avions pas su aux heures difficiles ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:20 - Commentaires [24] - Permalien [#]
vendredi 5 août 2016

LA SOURIS INTELLIGENTE...

         Quand j’ai les ongles un rien trop longs ,taper sur le clavier devient une aventure absurde. La frappe perd sa subtilité sa précision, bref, je fais des fautes. Qu’à cela ne tienne : j’ai une souris intelligente. Ce serait parfait, si elle se contentait de me corriger. Elle le fait à sa façon…          Qu’elle veuille m’imposer « grève » alors que j’écris « trève »  je peux le comprendre en cette période d’agitations... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:38 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 2 août 2016

UN CONTE A DORMIR DEBOUT

 (Il fallait inventer une histoire tenant la route, mais "à dormir debout"!.. J'ai sauté à pieds joints dans l'imaginaire) XXX      D’une grande enjambée,  Alice sortit du livre.  Maintenant, elle serait une petite fille comme les autres,  ni trop grande, ni minuscule. « Les cabrioles, ça suffit », dit-elle au chat Chester. Mais le chat Chester avait disparu : il restait  au Pays des Merveilles.      - Oh ! c’est dommage, soupira la petite fille... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]