Derrière la grille, il n’y a rien

Ou rien qui en vaille la peine

Peut-être bien l’aboi d’un chien

Qui aujourd’hui a fait carême ? 

 

Derrière la grille, un grand étang

Frémit comme une houppelande

Qui s’en irait dans le grand vent.

Un homme venu de Hollande ?

 

Derrière la grille un très vieux pont

Vert-de-grisé par les années

Semble écouter un orphéon

Et sa complainte enamourée

 

Derrière la grille c’était désert

Mais j’ai l’esprit qui vagabonde

A défaut d’avoir l’univers

Je me suis inventé un monde

 

LORRAINE