mardi 12 mai 2015

RODOLPHE...

         J’ai la main sur la poignée de la porte. Il y a quelque temps déjà que cette maison vide semble m’attendre. Je suis tentée, et pourtant quelque chose me retient....       Je suis venue parce que j’aime les demeures abandonnées, elles ont un parfum de mystère. Celle-ci est à vendre depuis si longtemps que le propriétaire me donna la clef  avec indifférence.   Une sorte de bonheur me poussait, allez savoir pourquoi!  Rien ne m’habitait qu’une... [Lire la suite]

samedi 3 mai 2014

NUITS BLANCHES

      (Au cours d'une journée entière à l'Atelier d'Ecriture, nous devions écrire une "Nouvelle" basée sur une illustration choisie au hasard. La mienne représentait un homme sérieux, presque rigide, bien habillé, ne trahissant aucune émoion, mais plutôt l'ennui. Je lui ai prêté vie, si on peut dire...Voici son histoire, telle que je l'ai ressentie! C'est long, et vous n'aimerez peut-être pas. Ah! j'oubliais: quelle que soit l'illustration, il fallait traiter le thème "Nuits Blanches"... ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:25 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 5 septembre 2013

JE SUIS UN GéNIE...

L'atelier d'écriture nous donna pour consigne une phrase: "Je suis un génie mais je suis modeste." L'inspiration a son indépendance. J'ai commencé à écrire sans idée préconçue, j'allais dire sans idée du tout. Et puis les mots sont venus...  xxx       Je suis un génie…mais je suis modeste.  Personne ne le sait . A quoi bon ? Ils riraient, les gens sont si mesquins !..      Mais ils ne savent pas que mon cerveau chantonne et comprend tout. Et quand il ne... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:15 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 6 février 2013

LE PORTRAIT D'EMMA

Il y a longtemps, un peintre fit le portrait d’Emma. Elle me fascine. Je suis assise en face du tableau dans le salon d‘attente de la couturière,  comme une dame en visite et je la regarde. J’ai 10 ans et, installée  dans le fauteuil cramoisi, fatigué aux accoudoirs et garni d’une dentelle sur le haut du dossier, j’invente qui elle est, là, debout, légèrement appuyée  au dossier du même fauteuil cramoisi.  Je ne vois que ses cheveux  de lumière, blonds jusqu’à la taille, presque trop bouffants, trop lourds et... [Lire la suite]
mardi 6 novembre 2012

L'HISTOIRE D'ANAÎS

         Elle sait lire.  A l’école, les mots l’intéressent, elle les voit comme de petits personnages drôles, se suivant sur les lignes du cahier. La demoiselle dit d’ailleurs : « Ecoutez, mes enfants, comme Anaïs lit bien ».  Et Anaïs rougit.          Dans cette classe d’élèves un peu rugueux, fils et filles de fermiers, elle semble diaphane. Ses lourds cheveux tressés la casquent d’acajou, elle mange sa tartine assise sur une... [Lire la suite]
vendredi 5 octobre 2012

SAUVEE!

       Dans la savante pénombre du Palais d’Eté,  debout sur la petite estrade de velours rouge, Yvan joue du violon. Sous son archet, il ressuscite « Les yeux noirs » et le frémissement de la musique le pénètre tout entier.  Peu de monde.  L’après-midi est calme. Quelques clients éparpillés, une jeune fille sur la banquette du fond.  Devant elle, un thé garni.      - Elle était là hier… je ne me trompe pas ?      Son profil se... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:47 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

vendredi 17 août 2012

QUE LA PREDICTION S'ACCOMPLISSE...

    -Et maintenant, ça suffit ! hurle la voix d’orgue désespérée de la cathédrale dressée dans la tempête.      Ils s’entretuent jusque dans la nef, ils sont vingt, ils sont cent, ils sont mille. Hier, la tête ronde d’un page roula comme un citron jusqu’au banc de communion. Par dérision, un guerrier la ramassa et la lança dans la corbeille, oubliée sur un prie-dieu,  de la couventine chaisière. Un moine agonisant, péniblement redressé, a transpercé l’homme d’un coup de dague ultime. ... [Lire la suite]
vendredi 10 août 2012

NEZ EN MOINS...

       Nous  sommes sept à table. L’attachée de presse a savamment disposé les convives. La journaliste d’ "Aujourd’hui" à côté du directeur de la firme « Fragrances », moi, rédactriceau « Départ » à droite du « Nez », elle-même à sa gauche et deux jeunes conseillers entre nous. La chaleur lourde de l’été débutant accable les moins sensibles malgré une savante aération.      Je savais que je m’ennuierais. Ce genre de dîner de presse est souvent... [Lire la suite]
jeudi 19 juillet 2012

L'OREILLE MUSICALE

  Yan croyait aux fées. En lisière de la forêt de Brocéliande, sa maison s’éclairait parfois d’une lumière argentée comme un coup de lune, qui s’étendait un bref instant sur le tapis et s’ évaporait aussitôt. Il se disait : « C’est Mélusine qui revient au pays ». Alors il tendait l’oreille et entendait distinctement le premier accord d’une harpe invisible : « Do mi sol do ».  La fée Stella, elle, fredonnait comme la brise qui effleure les herbes. « Ecoute, » disait-il soudain en... [Lire la suite]
vendredi 8 juin 2012

LE PETIT BONHEUR

     J’ai laissé ma voiture  juste avant le pont,  mon bureau d’architecte est de l’autre côté et je porte mes souliers bruns en veau fin, souple, des souliers d’homme élégant.  Je chantonne aussi à bouche close :  « C’est un petit bonheur que j’avais ramassé, il était tout en pleurs sur le bord d’un fossé."  Ca tourne dans ma tête. Il fait un de ces soleils d’automne à vous coller l’envie de tout plaquer, de vous envoler par-dessus les arbres et de planer, loin. Alors, j’ai... [Lire la suite]