mercredi 28 mars 2012

IL N'EN A PARLE A PERSONNE...

              Il n’en a parlé à personne, il est seulement retourné dans le jardin d’été, là où elle a disparu peu à peu, comme un dessin qu’on efface.          Il n’est pas fou, il le sait. Certains l’ont cru, déjà ses parents se regardaient avec inquiétude quand il parlait tout seul. D’accord, il ne disait pas les paroles des autres enfants, il ne demandait pas « Tu joues avec moi ? » , il ne clamait... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:03 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

samedi 26 novembre 2011

LE CHIC TYPE

         Non, il n’a pas voulu. Il ne veut jamais d’ailleurs. Aucune arrière-pensée dans sa belle tête virile. Aucun projet. C’est un homme simple, qui traverse la vie amicalement.           Il a beaucoup d’amis, c’est vrai. Il plaît, comme ça, au premier regard. C’est un copain, il rend service, il rit à gorge déployée, les femmes le trouvent beau et il l’est.  Une beauté étrange, qu’il promène dans les rues du centre, sur les plages et dans... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 15:39 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 4 novembre 2011

LA DISPARITION

       Le rideau s’est levé.      «  Et voici le célébrissime magicien Luis Enrico et sa charmante assistante Henrietta . Le pouvoir mental de l’un, la réceptivité étonnante de l’autre vous offriront ce soir encore un inoubliable spectacle. "       Sanglé dans son habit noir,  le cheveu gominé, la manchette blanche, Luis Enrico surgit des coulisses, salue les longs applaudissements et, se tournant vers le fond de la scène, tend la main à la... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:53 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 23 octobre 2011

UNE BELLE LIGNE DE CHANCE

       Un léger brouillard nimbe la prairie d’octobre.  Anthony pousse la porte : elle est là, étendue parmi ses foulards et ses châles, jeune convalescente d’on ne sait quel nébuleux chagrin d’amour ou de quel vague à l’âme d’ automne dont le vent tournoie avec les feuilles.        - Ma languissante, comment vas-tu ?        Hésitante, la main  finement baguée dessine un geste de mouette.  Une main qui rêve. Il la saisit, prompt, et... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:11 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 21 octobre 2011

AU TEMPS DE MAUPASSANT...

         Anaïs sait lire.  A l’école, les mots l’intéressaient, elle les voyait comme de petits personnages drôles, se suivant sur les lignes du cahier. La demoiselle disait d’ailleurs : « Ecoutez, mes enfants, comme Anaïs lit bien ».  Et Anaïs rougissait.          Dans cette classe d’élèves un peu rugueux, fils et filles de fermiers, elle semble diaphane. Ses lourds cheveux tressés la casquent d’acajou, elle mange sa tartine... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:12 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 5 octobre 2011

LE SECRET D'EUGENIE

       (Certains d'entre vous m'ont demandé de donner une suite à la nouvelle "Le secret d'Eugénie". Je n'avais pas la moindre idée de ce que je pourrais écrire! Puis, peu à peu, l'idée s'est fait jour et je viens de terminer le récit. J'ai modifié un peu (très peu) certains détails, mais Eugénie reste Eugénie! Je vous souhaite bien du plaisir!)  XXX      Non, elle n’est pas très jolie, Eugénie. Trente-cinq ans, peut-être un peu plus, la vie  monotone  de la pâtisserie... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 22 septembre 2011

LE SECRET D'EUGENIE

     Non, elle n’est pas jolie, Eugénie. La bonne quarantaine, la vie pépère de la pâtisserie à l’église chaque dimanche, de l’église à l’ouvroir chaque lundi et de l’ouvroir au lit. Seule. Oui, seule. Aucun galant n’a croisé sa route ou son regard ; quand ils la rencontrent, ils baissent les yeux. Parce qu’ils respectent sa vertu ou parce qu’ils évitent son sourire, engageant, certes, mais...déchaussé. Oui, elle a de grandes dents, de grands pieds, de grandes mains qui appréhenderaient bien par le collet le... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 27 août 2011

LE GRAND PLONGEON

            Au Club,  je suis le plus jeune, le dernier arrivé, la quantité négligeable. On m’a reçu cordialement, rien à redire, mais eux ils savent se flanquer une bonne tape sur l’épaule en rigolant, aller au bar après la douche, écluser coup sur coup deux Jupiler (les hommes savent pourquoi) et jouer au 421 sur le comptoir.  Ce sont de fameux sportifs, des copains, ils font un peu de tout, ils nagent, jouent au basket, au squash ou au tennis et je ne sais quoi encore. ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 20 août 2011

L'EMOI INCOMPARABLE DU DESIR...

-      5 minutes de pause, décrète Monsieur Bob,sanglé dans son veston strict, le geste large, le sourire parcimonieux.        Elle est du côté des femmes,  Vladimir du côté des hommes.  Face à face, séparés par la piste, ils s’observent.        Qui va inviter qui ? Après la pause, le choix est libre. Ensuite, quand la musique s’arrête, chaque garçon fait un pas à droite et enlace la cavalière voisine pour la danse suivante.  Ca c’est la... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 10 août 2011

SOUDAIN UNE BOMBE EXPLOSE

                           Nous courons toutes les deux dans la boue. La nuit hurle sous les bombardements. Soudain, un ravin culbute sous nos pas et nous roulons, l’une sur l’autre, jusqu’en bas. Nina dit doucement :          -Je me suis fait mal..          Je réponds : « Il faut partir quand même, Nina, on est trop... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 18:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,