samedi 9 mai 2009

IL TOURNA CASAQUE...

    Après quelques minutes de marche, il s’envola sur la pointe de ses ailes.  Elles venaient de lui pousser. Il prit le tournant qui menait à la mer poursuivi par les cris affolés de sa femme et ne lui jeta pas un seul regard.    Il sentait le vent dans les membranes encore un peu froissées et il les déplia doucement car il voulait les déployer à fond et les montrer à la terre entière.    Il se déposa sur le rebord de la cathédrale Sts Michel et Gudule, à Bruxelles,  près des gargouilles et... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 19 avril 2009

LES COLLIERS D'ALINE

    Ah ! Son goût amusé pour les colliers de pacotille !  Tenez, ces perles cabossées, elle en enserrait son cou juste à ras, avant l’étranglement.  Elle disait :-    Je suis décapitée de vert.    Mais moi j’étais mal à l’aise.  Sur les quais, elle chipotait dans les échoppes et ses doigts sûrs extirpaient la funèbre chaîne noire, aux pendeloques de faux rubis, étagées comme un chandelier russe sur sa peau blanche soudain impérialement lumineuse.     Les chaînes, elle en avait... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 06:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 13 mars 2009

MAIS ENTREZ DONC!..

       J’aurais aimé pouvoir leur parler...Les fantômes savent tant de choses ! Car, je vous le confie : j’ai une sarabande de fantômes en visite.   Elles viennent (car ce sont des femmes) me voir quand bon leur semble la nuit, elles m’éveillent et je les vois, prenant le thé sur le bord de mon lit,  à petits coups gourmands, papotant entre elles.  Je suis un peu interloquée : elles  pourraient au moins m’adresser la parole. Mais non. Elles sont bien entre elles, moi je suis là en... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 23 janvier 2009

NE PENSER A RIEN, FACILE!

Cher oncle Gaston,    Vous me dites que vous préparez un ouvrage philosophique sur « La pensée existe-t-elle ?».  Je m’incline avec respect devant une telle entreprise et suis convaincue que vous la mènerez à bien, comme vos ouvrages précédents.  Votre livre « L’art de la pensée »  avait soulevé des doutes, des divergences de vues, des discussions qui menèrent aux tribunes les plus prestigieux orateurs.  Celui-ci, j’en suis certaine, déchaînera lui aussi la passion non seulement des intellectuels, mais... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 21 décembre 2008

CONTE POUR NOEL

      VOICI UN JOLI CONTE POUR LES ENFANTS ECRIT PAR  AMANDA, UNE AMIE QUI EST AUSSI UNE MAMIE             Tout en haut de la maison , il y a le grenier. Tout au fond du grenier, on a mis les vieux jouets, ceux qui ne servent plus depuis très, très longtemps, ceux qui sont un peu cassés, ceux dont plus personne ne veut.   Je crois bien qu’on les a oubliés. Il y a un petit vélo vert avec une pédale jaune toute de travers et une sonnette rouge... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 18 décembre 2008

QUE LA PREDICTION S'ACCOMPLISSE...

 -Et maintenant, ça suffit ! hurle la voix d’orgue désespérée de la cathédrale dressée dans la tempête.    Ils s’entretuent jusque dans la nef, ils sont vingt, ils sont cent, ils sont mille. Hier, la tête ronde d’un page roula comme un citron jusqu’au banc de communion. Par dérision, un guerrier la ramassa et la lança dans la corbeille, oubliée sur un prie-dieu, de la couventine chaisière. Un moine agonisant, péniblement redressé, a transpercé l’homme d’un coup de dague ultime.    La cathédrale tremble.... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:13 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 15 novembre 2008

LE FANTOME

    J’avais vingt ans, je venais de quitter cette maison que j’aimais et qui noyait sa solitude dans l’obscurité de l’hiver. Il faisait froid, un de ces froids qui hurlent à la mort dans les quartiers citadins. Je rentrais du bureau. J’avais un peu mal à l’âme, comme on s’émiette certains soirs brumeux qui ôtent toute espérance. Sur un coup de tête, j’ai pris le chemin de la maison vide.    Je la connaissais bien, elle et son réverbère éclairant l’escalier fantomatique. Je ne suis pas peureuse. Donc je suis entrée,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 23 octobre 2008

ON DIT QUE JE SUIS FRAGILE...

        Je crois bien que j’ai attrapé un coup de soleil.  Sur la tête.     Vous rendez-vous compte ? J’ai soudain des ailes aux pieds, comme les Sirènes des Grecs, mi-femmes mi-oiseaux aux  pattes dotées d’ ongles fourchus .      Depuis ce matin, j’hésite : si je m’envolais ? D’accord, mais pour aller où ?  Chez ma sœur ?  Chez mon copain ? Ou alors, carrément à Venise ?  je me poserais auprès des pigeons de la Place St Marc, je glousserais comme eux, ensemble... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,