mardi 22 décembre 2015

ATELIER DE PEINTRE

  (Le sujet: Atelier de peintre. Comment le voyons-nous? Qu'avons-nous à en dire?...Pas facile d'évoquer un sujet dont on ignore tout! Alors, on invente!..)    XXX   Aujourd’hui j’enfile la gaine Qui me dessine un corps de fée Je ne cours pas la prétentaine Voyons, qu’alliez-vous donc penser ?   Vous me préférez en dentelle ? Voilà mon jupon délacé Je pose pour votre aquarelle Menu, menu, le slip ourlé   Autour du cou l’écharpe rouge Des talons pour mon joli pied Ne craignez... [Lire la suite]

samedi 19 décembre 2015

DESESPOIR

    Une musiquette ténue Sanglote dans le vent du soir Si petite et toute menue Comme un oisillon sans espoir   Je l’ai croisée dans l’avenue Je l’ai heurtée sans le vouloir Et sa mélodie inconnue M'a chuchoté son désespoir   Comme une plainte inattendue Qui se plairait à m’émouvoir La musiquette saugrenue Me pousait vers le désespoir   Et soudain je l’ai reconnue Elle me faisait entrevoir L’amour perdu dans la cohue Du chagrin et du désespoir   Je l’ai repoussée dans la rue Je me... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
mercredi 16 décembre 2015

LA HONTE

         J’avais quatre ans, bien coquets , des petits bas blancs, les cheveux coupés à la chienne et une débordante bonne volonté. Mademoiselle Raymonde dessinait au tableau. On apprenait des choses : que la pluie vient du ciel, que le vent fait voler les feuilles, qu’il faut écouter les grandes personnes, que la Toussaint est la fête de tous les saints. Des choses utiles que Mademoiselle Raymonde crayonnait de plus en plus vite sur le tableau. ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 15 décembre 2015

LA JEUNE FILLE DU LAC

    La jeune fille au bord de l’eau Ignore comme le temps passe Elle a vingt ans sur ce tableau Au loin, le chemin creux s’efface   Elle longe le lac d’été Fragile et longue et belle et blanche Ses lourds cheveux roux sont nattés Il fait si doux en ce dimanche !   Qui croisera-t-elle en chemin ? Qui changera sa destinée ? Ses vingt ans sont si loin, si loin ! Je ne sais pas qui l’a aimée   La jeune fille au bord de l’eau M’entraîne dans sa  nostalgie Elle a vingt ans... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [18] - Permalien [#]
jeudi 10 décembre 2015

ENCORE UN CHAPEAU...

Voici un addenda à l'article précédent: oui, j'ai porté des chapeaux. La preuve!  :) LORRAINE
Posté par incarnat à 22:03 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
mercredi 9 décembre 2015

NOUS LES AVONS PORTES...

                 Il fut une époque où les chapeaux s'empanachaient. Ornés de rubans, de grappes, de fleurs, que se disaient-ils? Etaient-ils vaniteux, avaient-ils de l'esprit, riaient-ils quelquefois d'eux-mêmes ou de la voisine? Passaient-ils devant le miroir avec satisfaction et grâce? Ecoutaient-ils les exclamations faussement admiratives? Las! Nous n'en saurons rien. Ils se sont tus depuis si longtemps!      Un peu de sagesse s'isinua dans la... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:32 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

samedi 5 décembre 2015

CE QUE DISENT LES SAINTS...

     Il semblerait que les saints aient  leur mot à dire dans l'immense et quotidienne question: "Quel temps fait-il?". St Nicolas, par exemple, ne se limite pas à distribuer les cadeaux aux enfants! Son avis semble péremptoire: "Le jour de St Nicolas De décembre est le moins froid"      Ste Julie (10 décembre) est plus complaisante: "A Sainte-Julie le soleil ne quitte pas son lit".      Ne nous faisons pas d'illusions néanmoins; Ste Constance, nettement moins... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
mercredi 2 décembre 2015

MIKADO

(La consigne de l'Atelier d'Ecriture nous posa la question: Jouez-vous aux jonchets? Eh bien, non!)            Le mikado est un jeu d’adresse que je n’aime pas. Il vient de Chine mais en France on  dit « Jouer aux jonchets ». Et là, tout change ! le mot me fond dans la bouche, il a une saveur miellée, orientale et fugace.  Je le lance en l’air ; le jonchet, pas le mot. Quoique, si vous y tenez, je peux aussi lancer le mot à travers la pièce ; il vous... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
vendredi 27 novembre 2015

LE TROISIEME HOMME

             Je chantonne  la musique du « Troisième Homme, , en douceur, un peu nostalgique et soudain je suis emportée.           Je revois Orson Welles et son beau sourire énigmatique, je suis repartie en arrière, à la vitesse d’un film d'autrefois qu'on débobine. J’ai trente ans tout à coup, nous étions deux,  nous sortions du cinéma, il faisait doux, je « sentais » le bonheur sans raison, comme on peut... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
jeudi 26 novembre 2015

LA BEAUTE

   "Le sublime touche, le beau charme" (Kant)
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]