mercredi 9 décembre 2015

NOUS LES AVONS PORTES...

                 Il fut une époque où les chapeaux s'empanachaient. Ornés de rubans, de grappes, de fleurs, que se disaient-ils? Etaient-ils vaniteux, avaient-ils de l'esprit, riaient-ils quelquefois d'eux-mêmes ou de la voisine? Passaient-ils devant le miroir avec satisfaction et grâce? Ecoutaient-ils les exclamations faussement admiratives? Las! Nous n'en saurons rien. Ils se sont tus depuis si longtemps!      Un peu de sagesse s'isinua dans la... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:32 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

samedi 5 décembre 2015

CE QUE DISENT LES SAINTS...

     Il semblerait que les saints aient  leur mot à dire dans l'immense et quotidienne question: "Quel temps fait-il?". St Nicolas, par exemple, ne se limite pas à distribuer les cadeaux aux enfants! Son avis semble péremptoire: "Le jour de St Nicolas De décembre est le moins froid"      Ste Julie (10 décembre) est plus complaisante: "A Sainte-Julie le soleil ne quitte pas son lit".      Ne nous faisons pas d'illusions néanmoins; Ste Constance, nettement moins... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
mercredi 2 décembre 2015

MIKADO

(La consigne de l'Atelier d'Ecriture nous posa la question: Jouez-vous aux jonchets? Eh bien, non!)            Le mikado est un jeu d’adresse que je n’aime pas. Il vient de Chine mais en France on  dit « Jouer aux jonchets ». Et là, tout change ! le mot me fond dans la bouche, il a une saveur miellée, orientale et fugace.  Je le lance en l’air ; le jonchet, pas le mot. Quoique, si vous y tenez, je peux aussi lancer le mot à travers la pièce ; il vous... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
vendredi 27 novembre 2015

LE TROISIEME HOMME

             Je chantonne  la musique du « Troisième Homme, , en douceur, un peu nostalgique et soudain je suis emportée.           Je revois Orson Welles et son beau sourire énigmatique, je suis repartie en arrière, à la vitesse d’un film d'autrefois qu'on débobine. J’ai trente ans tout à coup, nous étions deux,  nous sortions du cinéma, il faisait doux, je « sentais » le bonheur sans raison, comme on peut... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [29] - Permalien [#]
jeudi 26 novembre 2015

LA BEAUTE

   "Le sublime touche, le beau charme" (Kant)
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
mercredi 25 novembre 2015

LE VAGUE A L'AME

       S'il est une expression qui traduit bien un certain état d'esprit, c'est le "vague à l'âme". Ni vraiment tristesse, ni vraiment souffrance, elle reflète ce que j'éprouve en ce moment: un flou hésitant, une fatigue indéterminée, aucun goût particulier ni d'ailleurs aucune vraie détresse. Simplement l'envie d'abandonner d'un coup d'oeil indifférent les petits devoirs quotidiens et de me fourrer au lit.     Qui m'en empêche?  Personne.  Sinon moi...Car la vieille habitude... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [28] - Permalien [#]

dimanche 22 novembre 2015

LES BEAUX ENFANTS...

                   Quand j’étais une petite fille, une poudre de lait très renommée (la Phosphatine Falières) épaississait les biberons,  se muait en panade, prenait consistance de crème onctueuse, bref nourrissait les bébés très, très longtemps, puisque je m’en souviens encore. C’était mon repas du soir, chocolaté et vaguement écoeurant. Maman s’extasiait sur ma bonne mine . Puis  la marque organisa un « Concours des Beaux... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 21 novembre 2015

JE T'AIME D'ÊTRE FAIBLE

(Superbe tableau (voir www.Catherine Alexandre.com)   XXX "Je t'aime d'être faible et câline en mes bras Et de chercher le sûr refuge de mes bras Ainsi qu'un berceau tiède où tu reposeras.   Je t'aime d'être rousse et pareille à l'automne,  
Frêle image de la Déesse de l'automne Que le soleil couchant illumine et couronne. Je t'aime d'être lente et de marcher sans bruit Et de parler très bas et de haïr le bruit, Comme l'on fait dans la présence de la nuit."   (Poème de Renée Vivien)
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 20 novembre 2015

AMOUR

  Quand elles nous aiment, ce n'est pas vraiment nous qu'elles aiment. Mais c'est bien nous, un beau matin, qu'elles n'aiment plus.   (Paul Géraldy "L'Homme et l'Amour")
Posté par incarnat à 08:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]
jeudi 19 novembre 2015

PROVERBE INDIEN

    " Quand le coassement des grenouilles prend fin,  on n'en apprécie que mieux le silence"    
Posté par incarnat à 11:13 - Commentaires [16] - Permalien [#]