lundi 28 mars 2011

LES OISEAUX PERDUS

 Parce que c'est le printemps, comment ne pas évoquer cette comptine à la fois si simple et si chantante de Maurice Carème?  Sans doute les enfants la retiendront sans peine; sans doute vous direz-vous que ces "Oiseaux perdus" appartiennent à l'âge tendre; mais peut-être serez-vous tout simplement contents de la lire ou de vous en souvenir. Alors je vous l'offre du haut de mon 3ème étage, où l'on voit sur les toits, des oiseaux qui s'arrondissent comme des coupes, ou se racontent des histoires, deux par deux, ou trois par... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 17:32 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 27 mars 2011

A LA LISIERE DE MON COEUR

  A la lisière de mon coeur Comme une écharpe qui s'envole Dans le ciel bleu avec lenteur Je sens l'amour qui caracole Ira-t-il vers les précipices Où l'on s'engloutit à jamais Aura-t-il le goût des épices Qui relèvent les précieux mets? Qu'importe! L'amour a des ailes Il va ou vient selon sa loi J'aperçois un vol d'hirondelles Si j'écris ceci, c'est pour toi.   LORRAINE  
Posté par incarnat à 13:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 25 mars 2011

LE NUAGE QUI DETESTAIT LA PLUIE

            Je suis un petit nuage  vif, porté par les anges.  Ils sont quatre, l’un s’assied sur mon épaule, l’autre chante à mon oreille, le troisième caresse doucement mes rondeurs,le dernier regarde l’horizon. Ce sont mes amis, mes compagnons.  Nous voyageons ensemble depuis des siècles. Quelquefois, nous jouons aux cartes ; quelquefois je descends jusqu’à la lisière de la forêt où il n’y a personne, et nous pique-niquons gaiement dans l’herbe, ou faisons... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 15:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 24 mars 2011

LE SILENCE

  C’est le silence au doux balancement Dans le soir lourd où déjà se consume L’odeur de pommes alignées sagement Sous la lune   La lune inonde un coin du vieux grenier Où le silence épaissit sa poussière Et l’on entend passer à pas feutrés La lumière   La lumière éthérée   de ce moment Où le silence écrit sa poésie Quand tout se tait, aucun frémissement Ne pépie   C’est le silence infini et parfait Un seul instant, ou peut-être une absence Pour savourer, ébloui et muet Le silence ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 23 mars 2011

PRINTEMPS FRAGILE

            Des bourgeons sur le lilas, et voilà, je crus au printemps. Il était pourtant bien maussade ce jour-là ; il roulait des nuages au ciel et n’était pas descendu dans le jardin où je l’attendais. Mais les moineaux qui jouaient à chat perché sur le banc et gonflaient le cou pour chanter m’ont dit que toutes les feuilles allaient se déplisser au bout des branches et que la terre aurait bientôt les parfums que j’aime. ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:15 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 23 mars 2011

L'ESPOIR

           «Il n’est nuage si sombre qui ne soit ourlé d’argent ».  La beauté de ce proverbe anglais m’a saisie. J’aime qu’on dise bien les choses surtout si on se mêle de morale et comment inviter plus joliment à l’espoir, comment mieux combattre la défaillance, puisqu’au bout de la route luit un soleil d’été qui récompensera la patience des jours pluvieux !          Il est une eau fraiche pour tout voyageur altéré, une chambre close... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:27 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 22 mars 2011

IL N'EST PAS REVENU...

                  Il n’est pas revenu comme promis, vers 3H. Elise consulte sa montre :  5 H.10.  Il est en retard.  C’est la première fois.  Ou alors,  il téléphone.    Elle a déjà enfilé sa robe rouge à volants .  Elle lui va bien,  elle aime le rouge,  si gai,  un peu voyant peut-être mais pimpant,  dansant,  qui fait d’elle vaguement une gitane.  Il aime ses cheveux... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:41 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 21 mars 2011

BONJOUR, PRINTEMPS

    Une barque allongée sur l’eau verte du lac Sommeille en ce matin où le printemps s’éveille La brume s’effiloche, un très léger ressac Précède les canards. La berge s’ensoleille   Tout là-haut dans le ciel plane une crécerelle Le château-fort frémit aux gazouillis d’oiseaux Et le long des vieux murs foisonne la dentelle Du lierre envahissant échappé des coteaux   Le papilon s’élance et vole en titubant Pétales diaprés dans le ciel rose et blanc D’un clocheton résonne un son qui carillonne   ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:59 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 18 mars 2011

JE SUIS PSYCHIATRE, DIT-IL...

  L’unique ascenseur de l’immeuble est momentanément hors d’usage.  Et je suis dedans.  Enfin, nous sommes dedans, M. Paul Doucet et moi.  J’habite au 6ème, lui au 3ème.  Au rez-de-chaussée, un bref salut courtois de part et d’autre, l’air correct et ennuyé des habitués, et nous montons.   3ème.étage.  Il va sortir. Enfin, s’il peut…La lumière s’éteint, la porte se bloque.  Je balbutie « C’est une panne ? » et il rétorque dans le noir :   -Mais non, nous allons... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 22:58 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
vendredi 18 mars 2011

ENFANCE

Les enfants m’émerveillent et je me penche sur leur féerie.  Je pense à Danièle qui me disait, devant un remous au bord de l’étang : - Regarde, marraine, le tout petit cabillaud ! Ma parole, elle le voyait ! Son visage satisfait respirait la confiance ; il était là, son petit cabillaud, il s’ébattait, il passait la tête pour respirer, il regardait le soleil et allait dire à ses amis qui habitaient plus bas, le temps qu’il faisait sur terre. Danièle contemplait le lac ; elle m’expliquait : ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:09 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,