lundi 20 janvier 2014

GAMME

   (Sujet libre. Une seule contrainte, utiliser dans l'ordre les notes de la gamme au début de six mots au choix)    XXX   Elle posa ses deux pieds nus sur le dôme du palais, Dans son précieux réticule Puisa un peu de poudre d’or et la lança sur le monde Pour qu’il dorme en paix.   Puis, son geste accompli,  la fée Mirabelle soupira. Un rayon de lune falot Solitaire et lassé La revêtit dun voile de brume   Alors, telle une sirène de la nuit, abandonnée dans le creux d’un nuage, ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:45 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 17 janvier 2014

LE CHAT TANGO

  J’ai pour ami Un chat tango Il marche en si Sur le piano   Il s’assied dans Mon vieux tacot Quand il conduit Je crie « Bravo ! »   Le chat tango Sans parti-pris Fait du vélo Sur les lambris   La tête en bas Les pieds en haut Il se suspend A mes rideaux   Et quand il parle Tout de go Qui de nous deux Est le plus sot ?..   LORRAINE   (Pardonnez ce grain de folie qui m'a distraite de la vie réelle. Il n'a d'autre raison que vous faire sourire!)
Posté par incarnat à 23:14 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
vendredi 17 janvier 2014

GARGOUILLE

  Je l’ai bien connu. Nous habitions le même village, nous allions à la même école et quelquefois, Max et moi faisions le chemin ensemble. Enfin, pas longtemps. Il  resta un an ou deux, je ne me souviens pas exactement, puis on ne le vit plus.  On le garda à la maison. “Il n’a pas la tête à l’étude”, disait sa maman. Et on la comprenait aussitôt. Max regardait les gens de ses yeux globuleux, ni tristes ni gais, il n’avait jamais l’air de les reconnaître,  un sourire vague errait sur ses lèvres lippues, il disait... [Lire la suite]
jeudi 16 janvier 2014

ANOREXIQUE OU BOULIMIQUE?

                Je la connais bien, elle est jeune, jolie, mince. Trop mince. Elle se pèse avec angoisse, constate avec désespoir qu’elle a pris 200 grammes, se jure de les perdre aujourd’hui même.  Elle dit : « Je vais m’en occuper ».  En se restreignant à table,en refusant non seulement l’entrée mais le plat, ou alors elle se contente de l’entrée et « chipote »  pour éliminer ce qui pourrait sembler gras, se contente d‘une... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 15 janvier 2014

ETAT D'AME

            Le crépuscule d’hiver est un vieux monsieur triste. Il bougonne et se renfrogne dans sa houppelande de nuages.  Lui et moi sommes en froid. Depuis toujours, je crois bien. Je n’aime pas qu’il me surprenne soudain, entre chien et loup, au moment où disparaît la journée pour se travestir en soirée. Je n’aime pas cet instant indécis , que certains appellent « le noir quart d’heure ».   Souvent, je le sens venir et je me précipite pour lui... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:04 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 13 janvier 2014

QUAND ON LIT...

  Les mots, je les dévore, je leur parle, je les attrape au détour d’un livre, je les dorlote, je les couche sur le papier, je les sème parfois à tous vents.   Les livres m’interrogent, m’éblouissent, me prennent par la main ou le cœur, me stupéfient à l’occasion, me font des petits chemins fleuris, me jettent dans la perplexité, m’inquiètent soudain ou m’apeurent, me baignent dans le sang des auteurs maléfiques, entament un dialogue qui jamais ne s’achève.   Les mots sont des magiciens et les livres leur... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:16 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 9 janvier 2014

LE SIFFLET

    Un très ancien sifflet vibre dans l’air du soir Comme s’il réveillait en moi une complainte C’était, il m’en souvient, l’appel du savoyard Qui marchait dans les rues en modulant sa plainte   Il vendait les journaux aux portes des maisons On lui donnait l’argent, il donnait les nouvelles Son béret, ses gros doigts, ses sabots, son haillon Je les revois soudain. Il sifflait de plus belle   Quand son chariot boiteux qu’il tirait d’une main Coinçait sur le trottoir. Une brusque colère, ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:56 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 6 janvier 2014

APRES LES BONS VOEUX

  C'est souvent distraitement que l'on dit "Bonne chance", dans un élan amical, à quelqu'un qui s'attend à des nouvelles importantes, ou entreprend une expérience inédite. A une amie qui se relève d'une chute ou d'une maladie, ou encore à l'étudiante a la veille des examens.   Bonne chance aussi à celui qui depuis cinq mois cherche anxieusement un emploi après les restructurations draconiennes qui l'ont plongé dans le chômage; bonne chance à la jeune maman dont le bébé guérit lentement mais sûrement; bonne chance au... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:02 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 4 janvier 2014

QUAND LES MARIONNETTES PRENNENT VIE...

 Que se passe-t-il quand les marionnettes prennent vie? C'était la consigne du jour. J'ai essayé de les imaginer; les voici telles qu'en mon rêve. XXX        La nuit, quand le marionnettiste dort, les marionnettes s’éveillent.  Le Chevalier rejette son épée et s’extrait de sa lourde armure. Il n’est plus ce valeureux croisé qu’il incarne depuis tant d’années mais un homme jeune amoureux d’une princesse. Celle qui, enjambant ses jupons en haillons, cesse d’être Esmeralda par cette nuit sans... [Lire la suite]
jeudi 2 janvier 2014

BONJOUR, JANVIER

           Je te salue, Janvier, toi qui t’en viens, mélancolique et froid, après le vieux décembre alourdi de richesses. Tes mains vides ouvertes sous ton manteau blanc, tu n’offres rien que l’espoir de lendemains fleuris. Tu lâches dans les rues le vent glacé, tu sèmes les neiges nocturnes qui féérisent le faubourg ; des chats hurlants rôdent dans les ruelles, tu nous brises, Janvier, car tu es lent, implacable et majestueux.  ... [Lire la suite]