mercredi 17 octobre 2012

JEUNESSE

         J’ai toujours un attendrissement  quand je vois les petits écoliers entrer dans l’école.  Je revois aussitôt cet âge inquiet de la première ardoise, et plus tard le doux ennui des après-midi de mai alors que le soleil joue sur les branches des marronniers et qu’une morose récitation s’élève confusément de la classe.          En ai-je perdu des heures devant ce tableau noir à rêver éveillée, emportée, inconsciente et soudain humiliée... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:46 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 13 octobre 2012

QUAND MILORD S'EXPRIME

    Il y eut « L’homme qui chuchotait à l’oreille des chevaux ». Une méthode de dressage canin enseigne désormais à « chuchoter à l’oreille des chiens ». Je ne sais pas si les dresseurs  « chuchotent » vraiment, mais après un jour d’écolage Athéna, la jeune chienne dobberman  de ma petite-fille obéissait prestement au doigt et à l’œil.  Tout en douceur, sans élever la voix, sans un cri.     Quant à moi, depuis longtemps, je chuchote à l’oreille de mon chat. Il écoute. Concentré, la tête un peu... [Lire la suite]
jeudi 11 octobre 2012

LA CHANSON DE VIOLAINE

  L’automne a frémi dans le vent du soir Comme un coup discret frappé à la porte Je me suis levée pour le recevoir Il était debout sans la moindre escorte   La lune apparut et me dit bonsoir L’étang s’endormait. Une feuille morte Miroita soudain comme un ostensoir Qu’un rai de lumière éclaire ou résorbe   L’automne est entré. Pour le recevoir J’avais mes bijoux, j’étais très accorte Il m’a saluée sans s’apercevoir Que j’avais vingt ans. Le diable l’emporte !   L’automne est sorti malgré mon... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:47 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 9 octobre 2012

LA CHANSON DE MONTAIGLE

     (Texte écrit pour "Les Impromptus" dont la consigne demandait de situer un lieu et d'y faire vivre trois personnages) -----------------------       « Blandine, ma petite, ma jolie, viens avec moi… »      Dans le château de Montaigle, tout en haut de la tour, une plainte s’élève. Un sanglot, dirait-on, une prière portée par le vent, une souffrance ancienne, tenace. Celle du Seigneur Hugues tué par les Sarrasins et dont le fantôme, dit-on, apparaît les soirs de lune au... [Lire la suite]
samedi 6 octobre 2012

NOUS ALLONS VERS L'AUTOMNE...

  Le ciel mélancolique A boudé tout le jour Le chemin vers le bois Y creuse ses ravines   Il pleut de longs traits d’eau Et l’averse assassine Ce qu’il reste d’été Au bout vert des rameaux   Mettons nos capuchons Pour la douce balade Que nous avions prévue Là-bas sur le coteau   Si je vacille un peu Tant la bourrasque est forte Serrez-moi contre vous Car le vent me déporte   Votre bras me soutient Sans que je m’en étonne Gardez-moi contre vous Nous allons vers l’automne   ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 19:39 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 6 octobre 2012

VIVRE SA VIE

    'La vie doit être vécue avec amour et humour: l'amour pour comprendre et l'humour pour endurer"      
Posté par incarnat à 19:30 - - Commentaires [28] - Permalien [#]

vendredi 5 octobre 2012

SAUVEE!

       Dans la savante pénombre du Palais d’Eté,  debout sur la petite estrade de velours rouge, Yvan joue du violon. Sous son archet, il ressuscite « Les yeux noirs » et le frémissement de la musique le pénètre tout entier.  Peu de monde.  L’après-midi est calme. Quelques clients éparpillés, une jeune fille sur la banquette du fond.  Devant elle, un thé garni.      - Elle était là hier… je ne me trompe pas ?      Son profil se... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:47 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 3 octobre 2012

SUZY

       D’où viennent  nos souvenirs? Et pourquoi surgissent-ils inopinément? Rien de particulier n’arrive, c’est un jour comme tous les autres. Et voici que je repense à Suzy, cette Suzy  d’autrefois qui dansait si bien le charleston.      Dans sa robe rouge emperlée de fragiles pierres grises autour des jambes agiles, je la revois soudain. . Elle croise les mains sous le menton, pliant les genoux en cadence, déchaînée saute sur un pied, le bras en l’air, ses cheveux courts... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 21:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
lundi 1 octobre 2012

UNE VIE

  Comme  l’herbe était haute aux jardins d’autrefois Et secrets les sentiers allant à la dérive J’avais dans les cheveux l’odeur âpre des bois Quand je m’en revenais un peu lasse et pensive   Je n’irai plus jamais flâner près de l’étang Les dimanches de mai quand le ciel étincelle Et je n’entendrai plus le coucou lancinant M’interpeler, moqueur, là, pres des cascatelles   Je n’ai pas vu venir l’ultime lendemain Qui m’attend quelque part au tournant de la vie Le temps à pas feutrés me tire par la main ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:04 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
samedi 29 septembre 2012

L'HOMME DU DESERT

          A vingt ans, j’écrivis un roman: « L’homme du désert ». C’était une histoire d’amour, rocambolesque, bouillante d’imagination et délicieusement invraisemblable. Mais elle plut aux jeunes filles.
  Je ne me doutais pas à l’époque qu’un de mes neveux, Victor Englebert, deviendrait un authentique « Homme du désert », dont il raconta les aventures autrement passionnantes et souvent dangereuses dans la revue américaine National Geographic, pour ne mentionner qu’une entre beaucoup... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:54 - - Commentaires [32] - Permalien [#]