samedi 12 mai 2012

LES BEAUX DIMANCHES D'AUTREFOIS

     A cette époque, maman et ma sœur lisaient « La mode française », moi j’en regardais les « images ». Car il s’agissait bien de croquis, longues femmes chapeautées aux élégances saisonnières, qui inspiraient les lectrices, toutes un peu couturières à leurs heures !      Maman avait le coup d’œil et l’adresse. Et si, debout sur la table je rechignais un peu de tourner pour qu’elle arrondisse le bas de la robe, par contre une douce sensation s’emparait de moi au... [Lire la suite]

samedi 12 mai 2012

AFFINITES...

« Les poètes, en général, adorent les chats parce qu’ils ne se font pas d’illusion sur leur supériorité » (Marion Garetty)
Posté par incarnat à 16:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 10 mai 2012

A UNE MARQUISE

Retournons un instant en arrière, dans le temps qu'évoque ici François Coppée, ce poète dont j'appris à l'école quelques poésies mélancoliques, mais certainement pas celle que voici. Je lui trouve de la grâce et de l'esprit. Je vous en offre la lecture, espérant vous faire sourire. XXX   "Marquise, vous souvenez-vous Du menuet que nous dansâmes ? Il était discret, noble et doux Comme l'accord de nos deux âmes. Aux bocages, le chalumeau A ces notes pures et lentes ; C'était un air du grand Rameau, Un vieil air des Indes... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 18:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 9 mai 2012

CHEZ LAURETTE

  Bien sûr, je pourrais vous parler de la chanson de Michel Delpech, qui me trotte souvent en tête, comme un souvenir au parfum de violette. Bien sûr, je vous entraînerais dans ma nostalgie du moment, qui me fait fredonner à bouche fermée l’air si délicat d’une époque révolue. Mais non. Je veux vous parler d’une autre Laurette, bien gentille et bien différente. Elle déménage, Laurette. Oui. Pour aller où ? Dans une maison de retraite, pas loin, proprette et accueillante. Je la vois s’en aller douce comme toujours, un... [Lire la suite]
mardi 8 mai 2012

SAISONS

"Avril fait la fleur, mai en a les honneurs"
Posté par incarnat à 13:47 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 6 mai 2012

CE MONSIEUR-LA...

  Il aime les fleurs, ce vieux monsieur-là Il en a toujours Dedans son cabas Ses rides bougonnes sourient quelquefois Assis sur un banc parmi les lilas   Je suis la voisine de ce monsieur-là Ses gros doigts sont gourds Mais très délicats Il coupe les roses et dans un grand plat En fait un bouquet près des acacias   Parfois il badine ce vieux monsieur-là Il met un chapeau Un beau panama Traverse la cour et rempli d’émoi Va chez la concierge et boit du muscat   LORRAINE
Posté par incarnat à 11:03 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

samedi 5 mai 2012

LE CHÂLE MAUVE

  Elle était assise dans le fauteuil de cuir, sérieuse, son visage fin attentif aux mouvements habiles de ses mains. Moi, je regardais le crochet qu’elle dirigeait et qui adroitement, attrapait la soie mauve  faisait un jeté, un point, un espacement, une maille, que sais-je encore ? C’était en 1928, je crois. J’étais fascinée par  l’activité de ma sœur, qui prenait l’ouvrage avec un petit soupir d’aise quand elle était saturée d’avoir approfondi les maths ou la géographie. C’était une élève brillante, elle... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:41 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
lundi 30 avril 2012

LETTRE A UN HOMME DE SEPTANTE ANS

 (Cette consigne de "Samedidéfi" m'a beaucoup amusée. Je m'en suis donné à coeur joie!)  XXX Cher ami, Enfin, vous voici à l’âge de raison!  70 ans, quel bel âge!  Derrière vous, toutes ces années gambadent comme des chevreaux. Vous leur avez laissé la bride sur le cou, et si vous étiez un adolescent un peu raide, vous devîntes un jeune homme alerte, le verbe fleuri, le sourire irrésistible. Ah! Chenapan, vous saviez manier la parole, lancer le mot qui fuse, dire en une courte phrase ce que d’autres... [Lire la suite]
lundi 30 avril 2012

MOIS DE MAI

"Il est revenu le temps du muguetComme un vieil ami retrouvé"... (Francis Lamarque)
Posté par incarnat à 11:31 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
samedi 28 avril 2012

SILENCE, TE VOICI...

(Que nous évoque le silence? C'était en d'autres mots, la consigne de "Samedidéfi". J'ai répondu à la question)  XXX Silence, te voici. Ta main sur moi se pose M’effleurant d’un frisson et déjà je chancelle En écoutant ta voix me dire de ces choses Que je tais si souvent mais dont je me rappelle   Silence, je suis là. Et ta chanson éclose Fredonne mon passé comme une ritournelle Tu me dis mes amours et sur mon cœur dépose Les mots qu’il me disait du temps que j’étais belle   Silence, je le sais : si... [Lire la suite]