jeudi 4 août 2011

LA JEUNE FEMME ET SON CORPS

       (La consigne : écrire un texte au départ de cette phrase « « J’ai vu cet après -midi, en plein soleil, une jeune femme qui attendait le tramway en compagnie de son corps ».  Je me suis jetée à l’eau et j’ai continué sur le même ton...un peu absurde, ne vous en étonnez pas!)  XXX      J’ai vu cet après -midi, en plein soleil, une jeune femme qui attendait le tramway en compagnie de son corps . Son corps portait un chapeau de feutre incliné sur... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

mardi 2 août 2011

AU FOND DE L'ENCRIER

       (Cette semaine-là, la consigne de "Samedidéfi" nous proposait de raconter ce qu'il y avait "Au fond de l'encrier"...) XXX      Au fond de l’encrier, il y a un tablier noir, la plume ballon, et cette odeur inoubliable, un peu âcre, qui monte aux narines et inquiète.       - Attention, dit Mademoiselle, nous allons écrire dans un cahier, suivez bien la ligne, regardez au tableau, je montre…       Avant, elle montrait et on... [Lire la suite]
dimanche 31 juillet 2011

HISTOIRE D'EAU

  Furtive course d’eau Pont de bois chancelant       Ruisseau   Silence en mouvement Murmure de l’été      Fontaine   Grottes éclaboussées Vrombissement mouillé      Cascade   Cristal dans le soleil Retombée d’arc-en-ciel      Jet d’eau   LORRAINE     (Tableau de Katyl: la fontaine aux pots)
Posté par incarnat à 11:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 31 juillet 2011

AMOUR

  L’amour c’est beaucoup plus que l’amour (Jacques CHARDONNES)    
Posté par incarnat à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 29 juillet 2011

MADAME ARTHUR

      Je l’ai connue il y a longtemps, madame Arthur, dans son salon étroit tapissé de vieux rose. Je la revois dans la pénombre nous tendre une main glacée et nous accueillir du bout des lèvres : « Quelle toute jeune femme ! Quel tout jeune homme ! », comme si elle nous enviait. Et je ne savais que répondre.       Elle avait du être fort belle. Ses yeux noirs brûlaient d’un éclat encore séducteur pour les veufs et les vieux garçons de province qui venaient,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 28 juillet 2011

LE CAILLOU

  "J’ai un caillou Dans mon soulier Qui me fait mal, Très mal au pied J’ai un caillou Dans mon soulier Mais tant pis si J’ai mal au pied J’ai voyez-vous Beaucoup trop peur Que le caillou Soit dans mon cœur" (Jacques Charpentreau)  
Posté par incarnat à 10:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 26 juillet 2011

AVEU

  Je ne vous dirai pas ce que j’aurais du dire En ce soir de gaîté où vous vîntes vers moi Vous m’avez invitée, la danse en son délire M’a plus que de raison enserrée dans vos bras   En ce soir de gaîté où vous vîntes vers moi Vous étiez un ami avec qui j’aimais rire L’imperceptible émoi, le son de votre voix M’ont soudain alertée . En vos yeux je pus lire…   Vous étiez un ami avec qui j’aimais rire Mais c’était un amour qui enlaçait sa proie La valse m’emportait. Avant qu’elle n’expire L’étrange... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 20:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 25 juillet 2011

LA VIEILLE QUI MARCHAIT DANS LA MER...

         La vieille qui marchait dans la mer tournait le dos à la plage.  Elle ne m’a donc pas vu. J’avais suivi Rose depuis la guinguette fermée où elle venait, pour la dernière fois, d’astiquer les cuivres et le parquet.           Nous étions fin septembre, une petite brise soufflait et les derniers vacanciers bouclaient leurs valises. Mais la vieille qui marchait dans la mer avait ses habitudes et de l’endurance.  La plage était... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:56 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 24 juillet 2011

SAGESSE

    « Delaisse les grandes routes, prends les sentiers »   (Pythagore)  
Posté par incarnat à 09:46 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
samedi 23 juillet 2011

LA SAISON DE L'OUBLI

      (Voici la consigne: "Un lieu: le chemin de halage; le personnage: une silhouette.  L' action: elle court.  Un témoin: au choix.") Et voici le texte. XXX      C’est l’été. Les peupliers du chemin de halage éclaboussent le canal de leur vertige vert. Sur l’autre berge, assis dans l’herbe sous mon chapeau de paille, je suis le vieil homme quotidien , qui s’en vient tuer le temps. Ici, il fait calme. Quelquefois du haut d'un chaland , lourd, tranquille, on me fait « Bonjour »,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:33 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,