jeudi 28 juillet 2016

L'OFFRANDE LYRIQUE

  (Il m'est doux de publier un extrait de ce poème d'Anna de Noailles qui enchanta mon adolescence. Les poètes sont éternels!)     "Les marronniers, dans l’air plein d’or et de spendeur Répandent leur parfum et semblent les étendre ; On n’ose pas marcher ni remuer l’air tendre De peur de déranger le sommeil des odeurs   De lointains roulements arrivent de la ville… La poussière, qu’un peu de brise soulevait, Quittant l’arbre mouvant et las qu’elle revêt, Redescend doucement sur les chemins... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:12 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 18 février 2016

DELIRE

    « Triste et mélodieux délire J’erre à travers mon beau Paris Sans avoir le cœur d’y mourir »                                    (Apollinaire)    Quelquefois, trois lignes  sont tout un quesstionnement. Les poètes nous entraînent plus loin que le présent: dans leur vision du monde.    
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
mercredi 27 janvier 2016

FEMME

TU ES LA SAVEUR DE MON PAIN "Tu es la saveur de mon pain,Le dimanche de ma semaine,Tu es la ligne du destinQue l’on peut lire dans ma main,Tu es ma joie, tu es ma peine,Tu es ma chanson, ma couleurEt, dans la douceur de mes veines,Le sang qui fait battre mon cœur."" Femme "Maurice Carème        Un chant d'amour pour bercer les jours tristes. J'aime profondément Maurice Carème qui transfigure l'instant avec les mots de tous les jours.         Lorraine    
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
samedi 21 novembre 2015

JE T'AIME D'ÊTRE FAIBLE

(Superbe tableau (voir www.Catherine Alexandre.com)   XXX "Je t'aime d'être faible et câline en mes bras Et de chercher le sûr refuge de mes bras Ainsi qu'un berceau tiède où tu reposeras.   Je t'aime d'être rousse et pareille à l'automne,  
Frêle image de la Déesse de l'automne Que le soleil couchant illumine et couronne. Je t'aime d'être lente et de marcher sans bruit Et de parler très bas et de haïr le bruit, Comme l'on fait dans la présence de la nuit."   (Poème de Renée Vivien)
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 16 septembre 2015

LE JARDIN MOUILLE

    "Il pleut et les yeux clos, j’écoute De toute sa pluie à la fois Le jardin mouillé qui s’égoutte Dans l’ombre que j’ai faite en moi   (Henri de Reignier)       (Tableau de G. Caillebotte "L'Yèrres sous la pluie")
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 14 août 2015

"LES PAPILLONS" D'EDMOND ROSTAND

    "Blancs, bleus, gris, noirs Prompts, gais, fous, lestes. Et titubants, et fanfarons, Les papillons, ces fleurs célestes Battent l'air de leurs ailerons.    Il déjeunent de primevères, Font la dînette sur les lys Et vont boire des petits verres D'azur dans les volubilis.   Puis, pour leurs siestes paresseuses,  
Quelques tulipes, à l'écart, Ouvrent leurs corolles berceuses, Comme des teintes de brocart.   Un moucheron aux notes brèves Siffle en sourdine un... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 23 juin 2015

HIER AU SOIR

      "Hier, le vent du soir, dont le souffle caresse, Nous apportait l'odeur des fleurs qui s'ouvrent tard ; La nuit tombait ; l'oiseau dormait dans l'ombre épaisse. Le printemps embaumait, moins que votre jeunesse ; Les astres rayonnaient, moins que votre regard.   Moi, je parlais tout bas. C'est l'heure solennelle Où l'âme aime à chanter son hymne le plus doux. Voyant la nuit si pure et vous voyant si belle, J'ai dit aux astres d'or : Versez le ciel sur elle ! Et j'ai dit à vos yeux :... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 30 mars 2015

PREMIER SOURIRE DU PRINTEMPS

   Touchés par la grâce du Printemps, les poètes lui ont dédié au cours des siècles leurs plus belles chansons. Théophile Gautier ne fait pas exception.  Et si je choisis le Cupidon de Botticelli pour incarner la saison du renouveau, qui m'en voudra? N'est-ce pas souvent au printemps que s'éveillent les coeurs?   XXX      »Tout en composant des solfèges, Qu’aux merles il siffle à mi-voix, Il sème aux prés les perce-neiges Et les violettes aux bois. »   (Théophile Gauthier) ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
lundi 15 décembre 2014

Automne

En cette fin d'automne je pense que ce poème de Pierre Coran serait un bel adieu. J'aime beaucoup sa façon de virevolter alors que les premiers gels se posent doucement sur le sol mélancolique. XXX     Quand les bois ont les cheveux courts, La lune ceint son abat-jour De brume pâle   Et le vent vole et le vent court En tournoyant comme un vautour Sous les étoiles.   Pourquoi mon coeur es-tu si lourd Quand les bois ont les cheveux courts ?   Rivé aux cailloux de la cour Le lierre étreint... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
mardi 26 août 2014

SOIR D'ETE

    "Ces fleurs ont un parfum aigu comme une lame… Et des fantômes chers marchent autour de moi L’hiver était meilleur, il me semble ; pourquoi Faut-il que le printemps incessamment renaisse ? Comme elle est simple et brève, la jeunesse !"   ANNA de NOAILLES
Posté par incarnat à 10:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]