lundi 12 janvier 2015

LA FAMILLE QUIQUENGROGNE

         La porte de rue claque, des pas vifs grimpent les escaliers, une jeune fille entre vivement dans le salon où sa petite soeur assise dans un fauteuil ne fait rien. Elle rêve.   La jeune fille est belle, droite sur ses talons pointus, elle ressemble à une russe avec sa tunique de soie brodée, négligemment nouée d’un cordon tressé.           “ Tiens, dit-elle, ouvre donc”.          Un... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 09:46 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 10 septembre 2014

CHANSON

  “On sent les roses et les lilas  Dans la maison de Georgina”... Maman chantait en étendant les cordes à linge à travers la cuisine. Assise sur mon petit banc, j’écoutais en triant avec sérieux les billes rouges et vertes qui, bien calées dans une boîte percée de trous appropriés, dessineraient à mon gré un chemin, une maison, un arbre. Moi seule le savait. Les grandes personnes qui n’y connaissaient rien s’écriaient: - C’est quoi, ces billes? Tu fais un carré?... Maman continuait sa chanson en pendant les draps de lit... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:12 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 23 juillet 2014

PETITS METIERS PERDUS

           Autrefois, quand je m’aventurais à ouvrir le balcon, toute la ville venait à moi, multicolore et ronronnante. Je connaissais des chiffonniers l’appel dans le matin, la longue voix stridente d’une acheteuse de greniers, et j’entendais rouler sur les pavés la charrette tirée par un gros chien. Chaque mercredi, la flûte discordante d’un chanteur des rues éveillait ma pitié et me crispait les nerfs. Son répertoire ne changeait pas d’une note, fausse  la plupart du temps ;... [Lire la suite]
vendredi 18 juillet 2014

LE VASE

         J’ai là, sur un coin du bahut, un vieux vase rustique étoilé de couleurs. J’aime, sous l’abat-jour, son profil rebondi et l’éclat discret de son émail bistré, lorsqu’aux soirs de printemps je m’attarde à la rêverie.          Cette antique poterie, je n’ai pas besoin de fermer les yeux pour évoquer celui qui m'en fit don. Il était timide comme un collégien. Pourtant, nous avions vécu une enfance commune, main dans la main, nous polissonnions au... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 7 avril 2014

QUAND PASSE LE SOUVENIR

            Je joue à pigeon-vole avec mes souvenirs. Une petite fille donne la main à sa très belle grande sœur. Une photo les réunit, même robe  à fleurs rouges, même sourire. Où sont-elles ? Où vont-elles ? Je cherche, c’est si loin !          La porte du mystère reste opiniâtrement close. Rien avant, rien après,  juste cet instant . Il fut pourtant précédé d’une cavalcade d’heures gaies ou sérieuses, suivi de... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 18:09 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
lundi 24 février 2014

L'ECOLE

Les poèmes de Maurice Carème sont des tableaux qui alternent le quotidien et la nostalgie. Il excelle dans ces croquis pleins de couleurs et de souvenirs. Comme cette "Ecole" dont la discrète féerie transcende la réalité. XXX L’école était au bord du monde, L’école était au bord du temps. Au dedans, c’était plein de rondes ; Au dehors, plein de pigeons blancs. On y racontait des histoires Si merveilleuses qu’aujourd’hui, Dès que je commence à y croire, Je ne sais plus bien où j’en suis. Des fleurs y grimpaient aux fenêtres Comme... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:53 - - Commentaires [26] - Permalien [#]

samedi 22 février 2014

LE PETIT BOIS

              Derrière le jardin, dans le petit bois de mon oncle, une voie ferrée s’arrêtait net devant une ancienne grille cadenassée. Entre les rails poussaient des herbes hautes et parfois des boutons d’or. Chaque année, j’y retournais en retenant mon souffle, car on racontait de vagues histoires d’un homme qui aurait escaladé cette grille  pour traverser la propriété.             Je m’en approchais pourtant,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:56 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
dimanche 13 octobre 2013

BEBE CADUM

    Il vendait des journaux et moi je les achetais chaque jour. Il était blond, Vincent, preste, souriant, je le voyais à mi-corps dans le kiosque au coin de la rue. - La Gazette, s’il vous plaît  - Le « Laast Nieuws ».. Timide, j’attendais mon tour. J’avais 14 ans, des bas trois-quart, les cheveux à la chienne et des taches de rousseur. J’étais une habituée. Il me tendait « La Libre Belgique» machinalement. - Tiens, Bébé Cadum, tu veux autre chose ? - Non, merci. Au revoir, Monsieur. -... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:44 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
lundi 19 août 2013

ENFANCE

              Je retourne quelquefois dans le monde de mon enfance.  C’est l’été, les fenêtres  sont ouvertes et les tissus éparpillés sur la table et les fauteuils volettent un peu, pas trop. Je me glisse par terre,  entre les étoffes déployées et je joue à la cliente :               - C’est pour qui cet écossais, Madame ? ... [Lire la suite]
vendredi 7 juin 2013

MON PLUS ANCIEN SOUVENIR...

           Il fait beau, je pense que c’est l’été, j’ai environ deux ans, je suis dans mon lit-cage. Maman d’habitude est toujours là, jamais elle ne me quitte. Mais ce soir-là, que se passe-t-il?           Ce dont je me souviens? Je grimpe du berceau au lit de mes parents, m’accrochant aux couvertures, je  rampe jusqu’à la table installée devant la fenêtre entr’ouverte. Je sais aussi que je pleure beaucoup tout en me dirigeant pour voir... [Lire la suite]