mercredi 10 septembre 2014

CHANSON

  “On sent les roses et les lilas  Dans la maison de Georgina”... Maman chantait en étendant les cordes à linge à travers la cuisine. Assise sur mon petit banc, j’écoutais en triant avec sérieux les billes rouges et vertes qui, bien calées dans une boîte percée de trous appropriés, dessineraient à mon gré un chemin, une maison, un arbre. Moi seule le savait. Les grandes personnes qui n’y connaissaient rien s’écriaient: - C’est quoi, ces billes? Tu fais un carré?... Maman continuait sa chanson en pendant les draps de lit... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:12 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 12 juillet 2011

LES ESCALIERS DE MA VIE

         « Tous ces escaliers de ma vie, comme ils m’appellent ! J’étais en haut, belle, désirable et désirée.  On m’a aimée.  Ils m’ont aimée…J’ai aimé quelques fois. Pour le plaisir, pour le jeu, pour la chaleur d’une peau. Par orgueil aussi, vivant le délire d’inspirer des passions.  Et par passion pour cet homme jeune qu’hypnotisait ma féminité épanouie mais compréhensive. »        Elle ferme les yeux. Longtemps, très longtemps,... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 18:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 27 mai 2011

JULES ET JIM

              J’avais vu Jules et Jim en photo, couchés sur la couette l’un près de l’autre, et si semblables que je les pris pour frère et sœur.  Ils squattaient tranquillement la chambre d’une amie et quand je la vis, je l’interrogeai :             - Mais non, dit-elle, ils n’ont rien en commun. L’un est un chat errant connu de tout le quartier, l’autre a ses maîtres mais vient me dire bonjour de temps en... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 18:43 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 3 mai 2011

JADIS

La maison d’enfance, quittée un jour pour ne jamais y revenir, s’éveille quelquefois au fond de la mémoire. On pensait bien pourtant s’être tout à fait délivrée du parfum de bois mort rôdant sous les solives et des ombres qui surgissaient le soir sous le lustre de l’escalier. Et voici que la chanson du vent dans la cheminée se remet à gémir dans le cœur ému : tapisserie bleue et fanée où nos regards de petite fille se berçaient d’illusions, meubles déteints aux contours baroques, chambre close, ingénue, de la sœur aînée, comme... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 21:24 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 10 août 2009

LES CHAPEAUX DE PAILLE (2)

   La maison de tante Henriette!  Une barrière de bois rouge, des fleurs en parterre , un ciel à l'infini. Une émotion soudaine serre le cœur de la jeune fille. C ‘est comme si toutes ses vacances d’autrefois la prenaient par la main. Elle hésite un instant. Aucun bruit.     - Tant pis, j’entre ..    Elle pousse la porte entre-baillée et d’un geste machinal jette son chapeau sur une chaise de bois. Personne! Elle n'a pas dit l'heure de son arrivée.     Une odeur de compote de prunes... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:55 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 13 mars 2009

MAIS ENTREZ DONC!..

       J’aurais aimé pouvoir leur parler...Les fantômes savent tant de choses ! Car, je vous le confie : j’ai une sarabande de fantômes en visite.   Elles viennent (car ce sont des femmes) me voir quand bon leur semble la nuit, elles m’éveillent et je les vois, prenant le thé sur le bord de mon lit,  à petits coups gourmands, papotant entre elles.  Je suis un peu interloquée : elles  pourraient au moins m’adresser la parole. Mais non. Elles sont bien entre elles, moi je suis là en... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,