mercredi 18 décembre 2013

UNE VIE

      Comme l’herbe était haute aux jardins d’autrefois Et secrets les sentiers allant à la dérive J’avais dans les cheveux l’odeur âpre des bois Quand je m’en revenais un peu lasse et pensive   Je n’irai plus jamais flâner près de l’étang Les dimanches de mai quand le ciel étincelle Et je n’entendrai plus le coucou lancinant M’interpeler, moqueur, là, pres des cascatelles   Je n’ai pas vu venir l’ultime lendemain Qui m’attend quelque part au tournant de la vie Le temps à pas feutrés me... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 15:57 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

lundi 1 octobre 2012

UNE VIE

  Comme  l’herbe était haute aux jardins d’autrefois Et secrets les sentiers allant à la dérive J’avais dans les cheveux l’odeur âpre des bois Quand je m’en revenais un peu lasse et pensive   Je n’irai plus jamais flâner près de l’étang Les dimanches de mai quand le ciel étincelle Et je n’entendrai plus le coucou lancinant M’interpeler, moqueur, là, pres des cascatelles   Je n’ai pas vu venir l’ultime lendemain Qui m’attend quelque part au tournant de la vie Le temps à pas feutrés me tire par la main ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:04 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
vendredi 10 août 2012

NEZ EN MOINS...

       Nous  sommes sept à table. L’attachée de presse a savamment disposé les convives. La journaliste d’ "Aujourd’hui" à côté du directeur de la firme « Fragrances », moi, rédactriceau « Départ » à droite du « Nez », elle-même à sa gauche et deux jeunes conseillers entre nous. La chaleur lourde de l’été débutant accable les moins sensibles malgré une savante aération.      Je savais que je m’ennuierais. Ce genre de dîner de presse est souvent... [Lire la suite]