dimanche 7 février 2016

BONHEUR

    "Une seule femme quand elle est amoureuse suffit pour remplir le ciel et la terre"   (Christian Bobin)       (Tableau de Vladimir Volegov)  
Posté par incarnat à 06:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 4 janvier 2014

QUAND LES MARIONNETTES PRENNENT VIE...

 Que se passe-t-il quand les marionnettes prennent vie? C'était la consigne du jour. J'ai essayé de les imaginer; les voici telles qu'en mon rêve. XXX        La nuit, quand le marionnettiste dort, les marionnettes s’éveillent.  Le Chevalier rejette son épée et s’extrait de sa lourde armure. Il n’est plus ce valeureux croisé qu’il incarne depuis tant d’années mais un homme jeune amoureux d’une princesse. Celle qui, enjambant ses jupons en haillons, cesse d’être Esmeralda par cette nuit sans... [Lire la suite]
jeudi 12 septembre 2013

LA FEMME: CE QU'ILS EN PENSENT...

(Tableau de Stevens)  “Lorsqu’une femme te parle, souris-lui et ne l’écoute pas” Ly-Kin (Le Livre des Rites)   “Elle flotte, elle hésite, en un mot elle est femme” Racine (Athalie) "Et, plus ou moins, la femme est toujours Dalila” Alfred de Vigny  (Les Destinées) Voilà qui en rendra plus d'une perplexe. Sommes-nous vraiment ce personnage que les auteurs ont appréhendé à leur époque, dans leur siècle, dans leur civilisation? Ont-ils dessiné la femme immuable, telle qu'elle est dans son essence même, ou... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:26 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 25 janvier 2013

LA BELLE EPOOUE DES FEMMES

     La "Belle Epoque"  qui s'étend de la fin du XIXème siècle à la guerre de 1914  fut marquée par une forme d'insouciance due au développement économique, social, technologique et politique en Europe. Des tableaux nous la restituent, des romans la mettent en scène, des gravures nous laissent rêveuses devant les silhouettes féminines où la taille se cintre tandis que la tournure rejette la jupe en arrière, lui donnant un petit air fripon ( et quelquefois grotesque!).       Jean... [Lire la suite]
mardi 24 janvier 2012

ET S'IL SUFFISAIT DE RÊVER...

    Et s’il suffisait de rêverP Pour devenir une autre femme Avoir vingt ans, et s’abreuver De la découverte d’une âme   Et s’il suffisait de rêver Pour que tu sois tout près de moi Juste le temps de retrouver L’amour tissé de tant d’émoi   Et s’il suffisait de rêver...   LORRAINE
Posté par incarnat à 11:18 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 1 février 2011

JE T'AIME

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Arial Unicode MS"; panose-1:2 11 6 4 2 2 2 2 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Bookman Old Style"; panose-1:2 5 6 4 5 5 5 2 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 07:58 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 12 juin 2010

JOLIE FLEUR

Jolie fleur fanée trouvée sur le chemin, de quel bouquet as-tu glissé?  Une histoire est enclose en tes pétales morts. Peut-être ornais-tu les cheveux d’une fille brune, avec elle, combien de valses as-tu dansées en cette nuit de printemps ? Tu mourus sur un mot d’amour et tu ne sauras pas combien d’autres serments entendit la coquette. Ou bien, cueillie en ton jardin par la naïve main d’un enfant parmi une brassée de marguerites, tu n’arrivas jamais dans les bras maternels à qui il le destinait. Echappée au lien, la route te... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:44 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 15 octobre 2009

Qu'as-tu fait des mots ?

 Tu les connaissais, tu les lançais en l'air comme une musique drôle, comme un vol d'hirondelles, comme une espérance. Ils étaient ta gaîté et ta force. Et mon amour.   Qu'as-tu fait des mots  Tu me disais : « Toi, la seule femme que j'ai jamais pu aimer » et j'enfermais ces mots dans l'éblouissement de mon cœur. Tu aimais aussi le silence. Le silence tissé de mots accourus comme des petits confidents muets, et qui te permettaient de penser, longtemps, la main arrêtée sur la feuille où tu allais écrire.... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 20:21 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 16 juillet 2009

DEMAIN

L’amour t’a désertéeQue reste-t-il de toiFemme sans lendemainHabitée par une ombre ?Tes yeux ont des refletsComme au premier matinMais tu passes en baissantTes paupières trop sombresLe cheminement lourdD’un passé qui s’effaceAssourdit la chansonQui en ton cœur riaitRien en toi désormaisN’espère en son retourUn autre viendra-t-ilTe reparler d’amour ?LORRAINEorchidée rose (Lilsamariaz)
Posté par incarnat à 09:15 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 15 juillet 2009

LA ROBE ROUGE

    Dans l’écheveau de mes souvenirs, je tire un fil au hasard, je le suis en fermant les yeux et me voici, soudain, en robe rouge, tenant sur le bras mon bébé assis, son petit bras dodu autour de mon cou. Où allons-nous de ce pas estival ? Je chantonne à mi-voix, elle aussi, nous sommes des complices de la promenade. Tantôt, au parc, je la poserai et elle ira, titubante et ravie, droit devant elle et moi droit derrière ! Je revois ses yeux bleus, ma robe rouge, et sa jupe à larges panneaux ceinturée à la taille, et notre... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 11:52 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , ,