dimanche 3 janvier 2016

REVIENDRAIS-JE JAMAIS...

   Reviendrai-je jamais le long des berges mauves Ecouter la chanson de l’étang assoupi Le froufrou de l’abeille et l’oiseau qui frémit, Ou le saut du crapaud apeuré qui se sauve ?   J’aimais le vent du soir et son profil d’archange Sa voix étincelante et ses appels soudains Aujourd’hui je le fuis ce maudit baladin Ce danseur de faubourg qui hurle et se déhanche   C’en est fini des bois où je marchais songeuse Des courses dans les prés dévalés en riant Des fleurettes cueillies au hasard des... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 23 juin 2015

HIER AU SOIR

      "Hier, le vent du soir, dont le souffle caresse, Nous apportait l'odeur des fleurs qui s'ouvrent tard ; La nuit tombait ; l'oiseau dormait dans l'ombre épaisse. Le printemps embaumait, moins que votre jeunesse ; Les astres rayonnaient, moins que votre regard.   Moi, je parlais tout bas. C'est l'heure solennelle Où l'âme aime à chanter son hymne le plus doux. Voyant la nuit si pure et vous voyant si belle, J'ai dit aux astres d'or : Versez le ciel sur elle ! Et j'ai dit à vos yeux :... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 12:57 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 3 juin 2014

DU BOUT DES DOIGTS...

                      Un jour, du bout des doigts, nous avons ouvert l’éventail d’un soir, l’enveloppe close, la lettre d’amour.           L’éventail fermé, l’enveloppe perdue, la lettre brûlée, liés l’un à l’autre sont un souvenir qui s’effiloche au lointain de la jeunesse.             Du bout des yeux, nous avons souri à l’ami d’enfance, aux histoires gaies, aux... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 22:07 - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 14 décembre 2013

SAMEDI

               Samedi, tu t’éveilles au bout de la semaine et déjà en ouvrant les yeux, je sais que tu es là. Je te reconnais depuis si longtemps ! Nous avons travaillé ensemble à l’époque où tu retroussais tes manches comme les autres jours.              Pourtant, tu avais déjà un petit air de fête ; au lieu de terminer au bureau à 6 H., nous terminions à 5 H. et  nous filions au cinéma ,... [Lire la suite]
lundi 16 juillet 2012

CARTE POSTALE

     (Cette semaine-là, "Les Impromptus" nous suggéraient d'écrire une "carte postale". Comme ce mode de comunication devient très rare, je me suis reportée au temps béni où pesonne n'était pressé. Et je l'ai écrite, cette carte postale) XXX        Et pourquoi viendrais-je, mon ami, admirer près de vous l’immensité des cieux ?  Vous m’offririez aussi l’immensité de l’eau que je resterais de glace. Vous  avez parcouru les terres étrangères dans l’élan impétueux de la... [Lire la suite]
samedi 24 mars 2012

LES JOURS ENFUIS...

       Où sont passés les jours enfuis ? Dans quel pays, dans quelle immensité  se cachent-ils, se terrent-ils, nous narguent-ils ? Où sont passés les jours enfuis ?      Les vôtres, les miens, tous ces jours qui cahotent sur les chemins, vont cahin-caha, ou partent en courant, en chantant, ivres de joie ? Il doit bien en rester quelque chose ?  Plus qu’une ombre tout de même ? Non ?  Les jours de jeunesse où on ne pensait qu’à avoir vingt... [Lire la suite]

mercredi 29 décembre 2010

VIVRE

Quand l’insondable enfant au doux regard de pluieParle aux fleurs, à l’oiseau, aux nuages, à soi-même,Il part émerveillé comme le vent bohèmeVers la vie sans retour et la jeunesse enfuieIl ignore le temps et sa déconvenueL’épine de la rose et l’épine du cœurPuis il se heurtera au sourire moqueurQui ravage toujours à l’heure convenueDésormais il ira connaissant la souffrancePeut-être un peu moins vite ou bien un peu plus fortIl fera son chemin de la vie à la mortS’éveillant quelquefois aux souvenirs d’enfanceAinsi passe le temps du... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 16:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 19 décembre 2010

LES JOURS ENFUIS

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Helvetica Neue Light"; panose-1:2 0 4 3 0 0 0 2 0 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:14.0pt; mso-bidi-font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 14:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 9 mars 2010

DU BOUT DES DOIGTS...

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Arial; panose-1:2 11 6 4 2 2 2 2 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:"Helvetica Neue"; panose-1:2 0 5 3 0 0 0 2 0 4; mso-font-charset:0; ... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:24 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 20 août 2009

LES CHAPEAUX DE PAILLE (10)

   Des trouvailles! Juliette ouvre doucement la vieille malle d'autrefois. Son cœur bat. Que va-t-elle découvrir? Quel mirage, quelle jeunesse enfuie? un chapeau, c'est un couvre-chef, certes, mais il a coiffé une tête joyeuse ou triste, réfléchie ou timorée, il s'est porté droit ou de travers, selon l'humeur, il a abrité des yeux cernés de chagrin ou tout plissés de gaîté.     Lentement, le couvercle se lève. Près d'elle, Rémi retient son souffle. Paul s'est assis sur un vieux fauteuil de velours cramoisi et... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:41 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,