jeudi 10 novembre 2016

BRUME

              La pluie frappe au carreau et l’horloge grignote les heures. Leur bruit alterné se mêle et tisse pour moi seule une musique grise que je connais bien. La maison s’est encapuchonnée de brume et si je voulais être triste, je le serais infiniment. Tout m’y convie : le ciel bas ; la rue morte, mes souvenirs.             Pourtant je sourirai. Je sourirai afin de secouer la perfide mélancolie, le... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 08:00 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 11 avril 2012

ANNIVERSAIRE

     J'ai 89 ans depuis quelques jours. Cela n'a rien changé. Je suis la même qu'hier, qu'avant-hier, la même qu'il y a un an, deux ans, plus peut-être! J'ai simplement changé de chiffre. Parce qu'en fin de compte, cela n' a pas beaucoup d'importance, une année de plus! On la vit un jour à la fois, sans y penser. On est "soi" depuis si longtemps qu'on se connaît bien et je ne vois pas en quoi le fait d'approcher lentement de l'éternité engendrerait la peur, la panique ou la souffrance! Je réserve ma nostalgie pour... [Lire la suite]
jeudi 24 septembre 2009

MON PLUS ANCIEN SOUVENIR

    Il fait beau, je pense que c’est l’été, j’ai environ deux ans, je suis dans mon lit-cage. Maman d’habitude est toujours là, jamais elle ne me quitte. Mais ce soir-là, que s’est-il passé ?      Ce dont je me souviens c’est que j’ai grimpé du berceau au lit de mes parents, m’accrochant aux couvertures,  puis j’ai  rampé jusqu’à la table installée devant la fenêtre entr’ouverte. Je sais aussi que j’ai beaucoup pleuré tout en me dirigeant pour voir dehors...    Je me souviens aussi avoir... [Lire la suite]
Posté par incarnat à 10:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 septembre 2009

TON OMBRE

C’est ton ombre qui m’effleureEn ce silence du soirDans cette vieille demeureRonde comme un ostensoirC’est ton ombre qui m’effleureQuand je m’en vais dans les boisLe silence ne m’apeurePuisque je suis près de toiC’est ton ombre qui m’effleureDans le salon de guingoisJ’écoute passer les heuresRêveuse mais sans effroiC’est ton ombre qui m’effleureTu viens ou tu ne viens pasJe sais attendre sans pleurJ’ai tant pleuré autrefoisLORRAINE
Posté par incarnat à 10:08 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,